Saut au contenu

Anne-Marie Medeiros : apprendre aux autres à se faire confiance 

Anne-Marie Medeiros Mentore au sein du Réseau Mentorat Montréal

Anne-Marie Medeiros dit apprendre beaucoup de ses mentorés. Elle raconte comment elle en est arrivée au mentorat et pourquoi cette démarche fait toute une différence pour les entrepreneurs. 

Après avoir étudié en ressources humaines, Anne-Marie Medeiros a consacré deux décennies de sa carrière à la pratique de recherche de cadres. Après 13 ans à œuvrer dans un grand bureau, elle décide de se lancer en affaires. 

« Je trouvais alors très difficile la conciliation travail-famille, confie-t-elle. Je me disais que, comme entrepreneure, puisqu’on contrôle davantage nos horaires, ce serait plus facile. Erreur. Ce fut tout le contraire. Je n’ai jamais connu cinq semaines de vacances depuis. Et mes heures de travail n’ont pas diminué! J’avais quatre enfants : j’ai compris qu’il fallait que je gère mon temps différemment. À l’époque, j’étais à l’avant-garde, car cette fameuse conciliation a beaucoup fait parler d’elle depuis… » 

Toujours dans la pratique de recherche de cadres, Anne-Marie s’associe alors avec des connaissances. En 1999, elle se lance en solo tout en embauchant des consultants. Medeiros Conseil - Recherche de cadres et coaching était née. 

« Je rencontrais alors beaucoup d’entrepreneurs qui me posaient un tas de questions sur leurs réalités. Je les écoutais. Je réalisais qu’ils avaient besoin d’accompagnement. Au bout d’un an, j’ai contacté le Réseau Mentorat, car je considérais que c’était une force d’écouter sans juger. » 

Mentor : un rôle enrichissant 

Rapidement, elle réalise que, comme mentore, plus elle côtoyait des entrepreneurs en démarrage, plus elle se renforçait personnellement. « Un tel contexte te permet de rester alerte, dit-elle. Les jeunes entrepreneurs te parlent de leur dynamique : forcément, ça te fait réfléchir sur ta propre vie d’entrepreneure. » 

Elle ajoute que, comme mentore, elle découvre les nouveaux types d’entreprises et les nouvelles techniques de gestion. Certes, plusieurs aspects de la vie entrepreneuriale n’ont pas changé, mais ses mentorés l’emmènent très souvent ailleurs. « La plupart de mes mentorés sont dans des domaines complètement différents du mien, dit-elle. J’apprends beaucoup avec eux. Ils sont plus allumés, plus vivants que nous! Ils connaissent toutes les nouvelles façons de faire. » 

Comme nombre de mentors, Anne-Marie Medeiros retire beaucoup d’énergie de ses rencontres avec ses mentorés. Elle retient aussi qu’ils ne peuvent souvent pas parler de leurs problèmes avec leur entourage. « On les écoute, sans juger, insiste-t-elle. On leur apprend surtout à se faire confiance. Car la plupart des entrepreneurs vivent le sentiment d’imposteur : sont-ils à leur place, devraient-ils foncer, prendre telle ou telle décision? Ils doivent apprendre à se fier à leur instinct, à accepter certains traits de leur personnalité. » 

Anne-Marie Medeiros vient des « RH ». Ça teinte forcément son approche en mentorat. « Je leur pose des questions sur leurs compétences, la façon dont ils gèrent leurs priorités, je les amène à faire les bonnes recherches, en utilisant les ressources appropriées, dit-elle. Ils finissent toujours par développer les bonnes compétences, mais à partir de leurs propres démarches. C’est plus efficace s’ils développent le réflexe de réfléchir pour s’améliorer par eux-mêmes. » 

Le mentorat : pour rester en affaires et croître 

Car ce n’est pas tout le monde qui a ce réflexe d’introspection sur son parcours personnel et entrepreneurial. « Mais, en principe, un entrepreneur qui se lance dans une démarche mentorale, il fait un tel effort, ajoute-t-elle. S’il a, en plus, une personne qui va le challenger pour l’emmener plus loin, ça fait toute une différence! » 

Pour Anne-Marie Medeiros, le constat est sans appel : les entrepreneurs mentorés sont plus résilients que ceux qui ne sont pas mentorés. « Le mentorat, au sein des entreprises, existe depuis très longtemps, ajoute-t-elle. Mais le mentorat pour entrepreneurs est plus récent. À mes yeux, il permet à ceux qui en bénéficient de croître davantage ou mieux… simplement de rester en affaires! » 

NDLR : Anne-Marie Medeiros fait partie des nominés pour le Prix Aline et Marcel Lafrance 2022 du Réseau Mentorat.

Propos recueillis par Stéphane Desjardins 

13 novembre, 2022

Denis Lauzon et son approche pédagogique


#Mentorat

13 novembre, 2022

Sylvie L. Simoneau n’a jamais modéré ses transports


#Mentorat

09 novembre, 2022

Frank Béraud : la passion des sciences de la vie 


#Mentorat

09 novembre, 2022

Alain Aubut a connu la solitude de l’entrepreneuriat 


#Mentorat

09 novembre, 2022

Anne-Marie Medeiros : apprendre aux autres à se faire confiance 


#Mentorat

09 novembre, 2022

Daniel Lacombe : l’entrepreneuriat dans le sang 


#Mentorat

20 juin, 2022

Entrer dans une ère nouvelle


#Réseau Mentorat en action #Mentorat

10 janvier, 2020

Des défis différents et stimulants


#Mentorat #Économie sociale

26 mars, 2019

Préserver sa santé mentale


#Mentorat

22 octobre, 2021

Le repreneuriat : Et l’humain dans tout ça? | partie 2


#Mentorat #Mentorat #Transfert d'entreprise