Saut au contenu

Johanne Fondrouge est une entrepreneure née

Johanne Fondrouge
Johanne Fondrouge Mentore

« J’ai toujours adoré l’entrepreneuriat. Après une carrière en agence, j’ai lancé mon entreprise parce que je trouvais que les PME étaient mal desservies par les agences. Je ne l’ai jamais regretté », confie Johanne Fondrouge, fondatrice de Thème Marketing.

Johanne Fondrouge accompagne ainsi les entrepreneurs à se doter de leur propre structure marketing, au lieu de faire affaire avec des agences. Car plusieurs n’ont pas les ressources financières ou humaines pour avoir une équipe ou se payer des services externes. Par contre, ses clients n’ont souvent pas la formation, les connaissances ou les réflexes marketing.

« Je m’attarde à la stratégie de positionnement (différenciation, ciblage, culture d’entreprise) et je ne me limite pas au numérique (stratégie, site web) : je m’intéresse aussi à des réalités comme les foires commerciales, le BtoB, le BtoC, l’image de marque, l’expérience client (de la recherche jusqu’à la livraison du produit) et l’évaluation de la satisfaction de la clientèle… Mes clients ont trois, cinq, quinze employés, ce sont de petites entreprises », décrit-elle.

Elle est mentore depuis six ans et se dit constamment captivée par son expérience : « On parle directement à l’humain derrière l’entrepreneur, constate-t-elle. On les écoute, on les aide à se poser les bonnes questions, afin qu’ils s’éloignent de l’arbre pour voir la forêt. On ne dit jamais quoi faire. On écoute. »

Elle confie que, du temps qu’elle était en affaires, elle a toujours eu de l’aide, de professionnels, de coachs et de mentors. « Pour moi, le mentorat est une façon de redonner, ajoute-t-elle. Pour les mentorés, c’est une sorte de zone de sécurité, où ils se sentent moins seuls. Les entrepreneurs disent toujours qu’ils sont forts et que tout va bien. Ce n’est pas si simple… »

Comme mentore, elle se réjouit de voir ses mentorés progresser, s’épanouir.

« J’apprends constamment de nouvelles choses, ça me motive, confie-t-elle. Chaque personne a sa façon de voir les choses. Cette diversité est enrichissante. Mais, peu importe le domaine, les entrepreneurs vivent souvent les mêmes défis : le sentiment d’imposteur, prendre des décisions de ressources humaines, d’affaires, d’équilibre travail/famille… Ceux qui ne sont pas entourés de proches qui sont eux-mêmes en affaires sont isolés. Je sais de quoi je parle : je viens d’une famille qui ne comptait aucun entrepreneur. Salariés et entrepreneurs ne partagent pas le même monde. »

 

Propos recueillis par Stéphane Desjardins.

08 avril, 2022

Marianne Lefebvre voit le mentorat comme une expérience humaine et transformatrice


#Entreprendre au quotidien #Têtes d'affiche

06 avril, 2022

Luc Lafontaine : l’entrepreneuriat est d’abord une affaire de cœur


#Têtes d'affiche
 Luc Lafontaine

06 avril, 2022

Jacques Godin partage 30 ans d’entrepreneuriat


#Têtes d'affiche
 Jacques Godin

06 avril, 2022

Johanne Fondrouge est une entrepreneure née


#Têtes d'affiche
 Johanne Fondrouge

06 avril, 2022

Pour Annie Perreault, garder son calme fait toute la différence


#Têtes d'affiche
 Annie Perreault